Une infirmière adopte le bébé qu’elle a fait naître : « Il y a eu un lien fort entre nous tout de suite »

De nombreux parents le deviennent « de manière inattendue » à la suite de grossesses non planifiées, mais il est très rare de trouver un parent adoptif qui l’est devenu « par pur hasard » : c’est ce qui est arrivé à Claire Mills, une infirmière de 25 ans qui s’est soudain retrouvée à vouloir adopter un enfant qu’elle a elle-même contribué à mettre au monde.

La femme espérait devenir mère, mais n’avait jamais pensé à l’adoption. Surtout, à l’époque où tout cela s’est produit, elle était célibataire, venait d’acheter une maison à Sugarland, au Texas, et occupait deux emplois dans différents hôpitaux pour rembourser son prêt.

C’était sa deuxième semaine de travail au Houston Methodist Medical Center, et elle a été appelée pour assister à un accouchement. Dès qu’elle a croisé le regard de ce bébé, tout a changé : « J’ai immédiatement ressenti une connexion avec lui, raconte-t-elle. Il me semblait très familier. J’avais l’impression de le connaître. » Le petit Jackson – c’est le nom choisi pour le nourrisson – a passé les premières semaines de sa vie dans l’établissement, où Claire s’occupait de lui.Elle savait que la mère de l’enfant avait quelques problèmes, alors Mills l’a approchée pour se rendre disponible pour l’aider. Puis, un jour, Jackson est sorti de l’hôpital pour aller chez sa mère. « J’étais très triste et j’en ai pleuré, mais j’ai immédiatement appelé l’assistante sociale et demandé si je pouvais faire quelque chose pour aider », a-t-elle expliqué. Peu de temps après, l’infirmière a reçu un appel téléphonique. C’était la mère biologique de l’enfant.
La femme a expliqué à Mills qu’elle n’avait pas les moyens de donner à Jackson l’éducation qu’il méritait et lui a demandé si elle accepterait de devenir sa mère adoptive. La jeune infirmière a aussitôt accepté et a commencé les formalités administratives pour procéder à l’adoption, malgré ses journées de travail de 12 heures.Mais heureusement, la mère biologique de Jackson n’est pas complètement sortie de sa vie et les deux femmes ont fait équipe pour assurer la meilleure vie au petit. Mills travaille toujours 12 heures par jour pendant quatre jours par semaine, pendant lesquels le petit Jackson reste sous la garde de sa mère biologique. Les trois autres jours de la semaine, il rentre à la maison avec elle.

Une histoire qui nous rappelle que le destin nous réserve souvent de merveilleuses surprises…

Like this post? Please share to your friends:
Monde des idées